L'IS réseau

From NETIX
Jump to: navigation, search


Un ordinateur fonctionne grâce à un "système d'exploitation" (Operating System, OS) qui se place au dessus du matériel (Hardware), à la base du logiciel (software).

Un réseau fonctionne grâce à son "inter-services" (IS).


La différence pratique est que ce dernier n'est pas un bloc construit, documenté, sujet à des releases et à des mises à jour constructeur, propriétaires ou Libre. C'est un maillage dynamique en changement permanent (RFC 1859 : "le seul principle stable de l'architecture de l'internet est que sauf ce principe tout peu changer") entre des machines dont les mises à jour sont décidées aléatoirement par les producteurs de leurs logiciels et leurs opérateurs. Nous sommes dans la complexité du "chaos fractal déterministe" de l'Univers. Chaque décision est rationalisable, à toutes les échelles : le résultat n'en est pas moins complexe et imprévisible (barrière du temps : le temps de calcul de la prévision est supérieur au délais d'occurrence").

Toutefois, l'interopérabilité entre toutes ces machines réclame leur partage d'une base normative pivot qui sera commune à tous et qui ne changera jamais. Le point d'ancrage normatif de tout l'ensemble.


cette plus petite norme commune qui ne sera pas changée est le concept de datagramme de Louis Pouzin. Les données échangées entre tous les éléments du réseau des réseaux des réseaux ... sont des blocs de données inchangés de bout en bout.


Au dessus et au sein de ces datagrammes vont venir de multiples additions articulées selon diveres modalités d'emploi (protocoles) et diverses architectures (technologies), mais aucune ne va altérer le concept de datagrammes de bout en bout.


Le datagramme présent à un bout du réseau, va se retrouver copié à l'identique à l'autre bout du réseau. Quels que soient le protocole et la technologie. Toutefois, les architectures vont utiliser et concaténer les "blocs de construction de datagrammes de bout en bout" de multiples mannières, pour créer des systèmiques virtuelles répondant à la multiplicité des attentes d'utilisation.


Ceci se fait par des services aux datagrammes de bout en bout et par leur agencement et leur inter-services à travers le réseau. Faciliter la compréhension et aider à maîtriser la capacité d'imaginer, construire, valider et déployer de telles systèmiques de façon robuste et simple, telle est l'ambition du projet (titanesque ? et donc long) de ce site.


Nous appelons NETIX non seulement la manière dont tout :

  • se passe déjà pour transporter les datagrammes identiques de bout en bout du réseau (c'est la communication).
  • mais aussi dont cela doit se passer pour faire parvenir aux autres utilisateurs du réseau des datagrammes dont la valeur aura été augmentée "'de frange à frange" par le maillage de ses services étendus selon les demandes d'intelligence ajoutée incluses dans les datagrammes (alors qualifiées d'intelligrammes) envoyés ( c'est lintellition).


Par son objectif et les définitions de son architecture l'internet est une technologie d'échanges passifs de bout en bout.

Il en existe d'autres. Des technologies d'échanges actifs de frange à frange sont en train d'émerger.

NETIX consiste en l'ensemble de ces technologies décrites d'une manière cohérente, accessible aux utilisateurs pilotes. C'est à dire aux utilisateurs soucieux de savoir et pouvoir adapter :

  • leur expérience du catenet (réseau partagé mondial des ressources digitales)
  • à leurs besoins propres et à ceux de leur communauté/entreprise.


Cette compréhension et cette description commune sera la votre. Merci de nous aider à vous aider.